Pourquoi des canaux ?

Depuis l’Antiquité, des bateaux transportent des marchandises sur l’eau.

Canal Freycinet

À la fin du Moyen-Age, le commerce s’est beaucoup développé.
85% des marchandises étaient alors transportées par voie d’eau.
En effet, jusqu’au développement du chemin de fer au XIXème siècle, le transport intérieur se faisait en grande partie par les rivières.
Mais il y avait 3 problèmes : le danger de descendre les rivières, la difficulté de remonter les rivières contre le courant, l’impossibilité de passer d’un fleuve à un autre.
Pour résoudre ces difficultés, le roi de France François Ier avait envisagé le creusement d’une voie d’eau artificielle.
Mais c’est en 1604 qu’Henri IV décida la construction du premier canal.
Il relie la Loire et la Seine et facilite le transport des céréales vers Paris.
Le canal des Deux-Mers, appelé aussi canal du Midi, a été construit entre 1665 et 1684.
Il permet la liaison entre l’océan Atlantique et la mer Méditerranée, sans contourner l’Espagne par la mer.
Dès le début du XIXème siècle, le réseau des canaux s’est étendu dans le nord et le nord-est.
C’est là que se développait l’industrie.
À la fin du XIXème siècle, le plan Freycinet a permis de transformer les canaux, en particulier les écluses pour qu’elles aient toutes la même dimension : celle de la péniche.
De nos jours, on essaie de construire ou d’aménager des canaux à grand gabarit : plus larges et plus profonds.
Charles de Freycinet fut un ministre des travaux publics entre 1877 et 1879. Il a imposé un gabarit indiquant la taille des plus gros bateaux (largeur, longueur, hauteur) et la dimension des écluses : 5, 05 m de large pour les bateaux et 5, 20 m pour les écluses.

Les canaux en France au début du XXe siècle