La faune des marais

Les marais, comme l'ensemble des zones humides,
représentent un grand intérêt pour les animaux.
Bien à l'abri au milieu des roseaux,
ils peuvent se réfugier, se reproduire et vivre tranquillement,
car l'homme pénètre difficilement dans ces lieux marécageux.
De plus, les marais offrent une abondante nourriture
aux animaux qui les fréquentent.


Héron.
LES OISEAUX
La sarcelle d'été, le canard souchet, le colvert, le canard pilet, le héron cendré passent l'été dans les marais, alors que la sarcelle d'hiver n'y vient qu'à la saison froide.
D'autres, comme l'oie, le pluvier, le chevalier combattant, la cigogne, la grue y font une halte pour se reposer et se nourrir lors de leur voyage migratoire.
Les oiseaux vivant dans les zones humides sont adaptés à la vie dans ces milieux.
Ainsi, les canards ont un bec en forme de spatule qui leur permet de fouiller la vase pour trouver des vers, des petits mollusques et des insectes.
Le héron cendré, grâce à ses grandes pattes terminées par de très longs doigts, marche facilement dans la vase.
La rousserole turdoïde a la particularité de suspendre son nid aux tiges.
Le héron cendré est un échassier qui se nourrit d'anguilles, d'insectes, de petits rongeurs tels que le mulot, la souris et la musaraigne.
L'aigrette garzette hiverne au sud du Sahara ; elle vit en colonie et bâtit son nid dans les arbres, les arbrisseaux ou les roseaux.
Les canards nichent dans les broussailles et les roseaux au bord de l'eau.
Le busard des roseaux chasse les insectes, les oiseaux et les mammifères.

Loutre sortant de l'eau.

LES MAMMIFÈRES
Bien que souvent très discrets, les mammifères sont néanmoins présents dans les marais.
La loutre se nourrit surtout de poissons le plus souvent affaiblis ou malades.
Son nid est installé dans un trou naturel de la berge ou entre les racines d'un arbre.
Elle est très sensible à la pollution et a tendance à disparaître de nombreux marais.
Le rat musqué signale sa présence par des huttes d'herbes et de roseaux.


Couleuvre à collier.
LES REPTILES
La couleuvre à collier et la couleuvre vipérine nagent très bien et vivent au bord de l'eau. Elles sont inoffensives pour l'homme.
Elles se nourrissent de poissons, d'amphibiens et de petits rongeurs.

Grenouille.
LES AMPHIBIENS
Grenouilles, crapauds et tritons sont familiers des zones humides.
Ils passent une partie de leur vie sur terre et l'autre partie dans l'eau. C'est pourquoi on les appelle des amphibiens.
La plupart d'entre eux ne rejoignent l'eau qu'au printemps pour y déposer leurs œufs.
Le reste du temps, ils vivent dans les prairies humides. Quand vient l'automne, ils hibernent.

Tanche.
LES POISSONS
Les poissons ne peuvent vivre que dans les zones où l'eau est assez profonde.
La tanche est adaptée aux zones vaseuses riches en végétation dans lesquelles elle trouve abri et nourriture.

Libellule agrion.
LES INSECTES
De nombreux insectes vivent dans les zones marécageuses.
Ils pondent leurs œufs dans l'eau où leurs larves se développent.
À la fin de la métamorphose, l'insecte devenu adulte mène une vie aérienne.
Les plus connus sont les libellules, les gerris, ces insectes qui donnent l'impression de marcher sur l'eau, et les moustiques.
Ces derniers sont responsables de la mauvaise réputation des marais : non seulement leurs femelles infligent de désagréables piqûres mais ils sont aussi un agent de transmission de maladies aux hommes et aux animaux.
La plupart des larves d'insectes sont carnivores : elles se nourrissent de vers, de petits têtards, de larves plus petites et du plancton animal flottant dans les eaux du marais. Ces larves servent elles-mêmes de nourriture à de nombreux animaux vivant dans les marais.

Limnée.
LES VERS, LES MOLLUSQUES ET LES CRUSTACÉS
Les planaires, petits vers plats de 10 à 20 mm, vivent sur les pierres et les plantes immergées.
Si on les coupe, elles ont la particularité de pouvoir donner naissance a autant de nouveaux individus.
Parmi les vers annelés, les sangsues sont les plus connues.
Mesurant de 1 à 12 cm, elles possèdent une ventouse à chaque extrémité de leur corps et vivent le plus souvent en parasites sur des poissons ou des amphibiens dont elles aspirent le sang. Les limnées sont des mollusques ; elles possèdent une coquille pointue et se nourrissent de plantes aquatiques.
Pour respirer, elles remontent à la surface.
Les crustacés sont des invertébrés dont le corps est protégé par une carapace articulée. Les gammares, appelés à tort crevettes d'eau douce, ont le corps aplati latéralement et nagent couchés sur le côté.

Gerris.

Terrier de blaireau.

Araignée.

Toile d'araignée.

Ragondin.


Oeufs de grenouilles.